Savoir se ressourcer


Humeur / mercredi, mai 9th, 2018

Parfois, on craque. On a envie de tout envoyer balader, de tout laisser tomber et on a qu’une seule envie : être seul(e), tranquille, loin de tout.

Pour ma part, cela m’arrive régulièrement. Cette sensation d’étouffer dans mon quotidien, d’étouffer au boulot, d’étouffer à Paris. Trop de bruit, trop de monde, trop de sollicitations.

IMG_8824

Moi qui était de nature très sociable en étant plus jeune, j’ai appris à devenir plus solitaire, et aujourd’hui, je privilégie ma tranquillité aux sorties trop fréquentes. Je préfère des moments de qualité (et peut-être plus rares) avec mes « proches proches », plutôt que d’avoir toujours le nez dehors et ne plus trouver le temps pour moi.

Je ne sais pas si cela est propre à notre génération (les individus nés entre 1985 et 1990), mais la lassitude arrive de plus en plus rapidement : on se lasse de notre travail, qui ne nous stimule pas assez, on se lasse des gens qu’on fréquente (qui sont de moins en moins intéressants et avec qui on finit par s’ennuyer), on se lasse de sa vie, de son quotidien…

IMG_8847

Ces phénomènes sont encouragés et poussés à l’extrême par la société actuelle. En effet, nous sommes constamment confrontés (de manière volontaire ou non) à l’étalage de la vie de tout le monde. Les réseaux sociaux en sont le parfait exemple. Combien de personnes ont avouées être écoeurées ou envieuses de la vie « parfaite » de Youtubeuses, blogueurs et autres influenceurs en tout genre ? De leurs vies pleines de voyages, de bons restos et de vêtements ou sacs de marque ?

IMG_8826

Heureusement, j’ai eu de la chance d’être élevée dans une famille où on a la notion du travail et de l’accomplissement. Où on nous apprend qu’il faut faire des efforts et travailler pour arriver là où on a envie d’être et que tout n’apparaît pas dans un claquement de doigts. Mais malgré cela, il m’arrive d’être rêveuse en voyant des photos de voyage, les « vlogs » de certaines Youtubeuses et leur vie (en apparence) de rêve.

IMG_8845

Et en y réfléchissant bien, est-ce que vous, en tant que personne « normale » (par normale, j’entends une personne ni influenceuse, ni spécialement « connue ») vous vous verriez poser en sous-vêtements, sur une scène, devant un public de plus de 7000 personnes ? Est-ce que vous verriez filmer l’avancement de votre grossesse, vos visites chez le gynécologue, la naissance de votre enfant « en live » ? Est-ce que vous vous verriez ouvrir la porte à des inconnus et leur dire « Venez, entrez dans mon intimité, vous êtes les bienvenus !« . Personnellement, je pense que ce serait extrêmement difficile pour moi.

IMG_8817

Cependant, combien d’entre elles n’ont pas déjà craqué ? De plus en plus, apparaissent des messages d’excuses de ces influenceurs et influenceuses, qui préviennent leur communauté qu’ils ont besoin de temps pour eux, besoin de prendre du recul, besoin de couper avec « tout ça ». Certaines d’entre elles ont même déjà pleuré devant leur caméra en affirmant que finalement, ce monde de paillettes et de strass, ce n’est pas la vraie vie et c’est épuisant (Je pense en particulier à Aimee du Blog Song of style, qui, dans l’un de ses vlogs, a craqué en disant qu’elle n’était pas heureuse.)

Alors si elles (je parle exclusivement au féminin, puisque je suis très peu d’influenceurs hommes et ne sait donc pas trop comment cela se passe de leur côté) ont le droit de craquer, pourquoi pas nous ? Pourquoi, sous prétexte que nous n’avons pas 1 million d’abonnés sur Instagram ou sur Youtube, nous n’aurions pas, nous aussi, le droit à la déconnexion, à la coupure, à la tranquillité ?

IMG_8813

Il est important de savoir se ressourcer. Savoir reprendre des forces quand le quotidien devient pesant. S’avoir s’évader, couper, recharger ses batteries. Et cela est réellement propre à chacun. Spontanément, on va penser à prendre des vacances. Mais parfois, cela n’est pas nécessaire. En ce qui me concerne, je sais que je retourner chez mes parents (chez eux, ou en vacances avec eux) est la recette miracle. Oui, à 28 ans cela peut paraître puéril, mais finalement est-ce qu’il y a un âge pour aimer retourner chez ses parents ?

Pour d’autres personnes, cela passera par un voyage, des soins, une activité, etc. C’est personnel. Et ce qui fonctionne pour l’un, ne fonctionnera pas forcément pour l’autre. C’est donc à vous de savoir ce qui vous fait du bien: ce qui vous donne une impression de détente, de repos. Qui vous apaise. Mais il est important d’essayer de le faire suffisamment régulièrement, pour vous sentir bien.

Je profite par exemple de cette semaine de ponts pour passer du temps en famille, dans un endroit tranquille et reposant, entouré par une faune et une flore assez sauvage. Je me réveille le matin en entendant les oiseaux, je peux me promener parmi les arbres et les fleurs, tremper mes pieds dans l’eau et m’allonger un peu, pour lire un livre au soleil. Le tout, évidemment agrémenté des bons repas de ma maman ! Cela me convient parfaitement, et je reviendrai en forme, reposée, et dans de bonnes dispositions pour reprendre ma routine quotidienne !

Et vous, quel est votre secret pour vous sentir mieux et vous ressourcer ? 🙂
Un week-end en famille ? Couper votre téléphone ? Aller courir ?

En tout cas, profitez de cette semaine en « gruyère » (avec tous les ponts, haha) pour vous reposer !

 

Ségo.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *