Un nouveau venu à la maison !


Oscar / vendredi, mai 25th, 2018

Il y a maintenant une dizaine de jours, j’ai pris une décision qui a changé ma vie, mais que je ne regrette absolument pas : j’ai adopté un chiot.

Cela fait des années et des années et des années (presque depuis toujours, en fait !) que je suis absolument amoureuse des chiens ! De tous les chiens, petits et grands, dangereux ou non. Je trouve que c’est un animal tellement attachant et fidèle, qui donne à ses maîtres un amour inconditionnel, quoiqu’il arrive. Bien évidemment, pour mes parents ça a toujours été un non catégorique pour tous les prétextes classiques et universels : pas assez de place dans l’appartement, il faut le sortir, c’est contraignant pour les départs en week-ends ou en vacances, etc… Donc, on jouait et on rêvait avec les chiens des copains.

Et l’idée m’est un peu passée.

Je ne sais pas pourquoi, mais elle a refait surface de manière très virulente ces derniers mois. Je ne cherche pas à analyser la cause de cette envie, mais c’est devenu presque obsessionnel. Et un dimanche après-midi, j’ai craqué.

Le choisir

Je veux un chien, ok. Mais où ? quand ? comment ? pourquoi ? quelle race ? etc. Autant de questions qu’il fallait que je me pose pour le choisir. Déjà pour la race, je savais déjà ce que je voulais : un carlin. Ces petits chiens au nez écrasé ne font pas toujours l’unanimité, car ils ont une tête très particulière. Personnellement, ils me font fondre depuis toujours. Ils ont cet espèce d’air toujours un peu triste et ces yeux qui tombent qui me font complètement craquer ! Même s’ils sont réputés pour avoir des prédispositions à des problèmes de santé, notamment respiratoires (dû à leur petit nez), qu’ils ont besoin de beaucoup boire et de ne pas être trop exposés à la chaleur.

Prix et origines

Il faut savoir qu’acheter un chien représente un certain budget : un carlin par exemple, peut aller jusqu’à presque 1600€ pour une femelle et aux alentours de 1300€ pour un mâle. Le prix peut également varier en fonction de l’endroit où vous l’achetez, si il est inscrit au LOF ou non. C’est également une autre question qu’il faut vous poser : voulez vous un chien de race ou d’apparence à une race ? Le LOF est le Livre des Origines Françaises : « un registre créé en 1885 où sont répertoriées les origines des chiens français de race. Seuls les chiens inscrits au LOF ont droit à l’appellation «chien de race» qui justifie un prix plus élevé qu’un chien croisé, d’apparence ou de type racial. Un chien LOF possède un pedigree. Il s’agit du seul livre généalogique dédié exclusivement à l’espèce canine dans notre pays. » (plus d’informations en cliquant ici). 

Personnellement, le pedigree m’importe peu, je voulais juste un petit chien mignon ! Un chien d’apparence carlin, sans être extrêmement racé m’importait peu. Ce critère là dépend vraiment de ce que vous recherchez. Les chiens racés ont une ascendance réputée et renommée. On leur fait passer toute une batterie de tests et d’examens. Je ne suis pas suffisamment informée sur le sujet pour l’aborder plus en détails, mais je suis sûre que vous pourrez trouver plein d’informations à ce propos.

Mâle ou femelle ?

Je préférais prendre un mâle. Les femelles de cette race sont réputées pour avoir un sacré caractère, là où les mâles sont plus calmes, plus « patachons ». Ce que je voulais. Et puis, il n’est pas obligatoire de stériliser un mâle, là où une femelle en appartement aurait eu besoin de l’être. La stérilisation ne m’enchante pas particulièrement, mais… on verra quand il sera plus grand.

Elevage ou animalerie ?

Ensuite se pose la question de savoir où l’acheter ? Il y a plusieurs écoles… certains disent qu’il vaut mieux aller en élevage, que c’est plus sûr et que cela garantit la bonne santé et les soins dispensés au chien. D’autres disent qu’il vaut mieux adopter un chien à la SPA par exemple. Malheureusement, la SPA propose peu de chiots et quand on a son premier chien, on veut l’avoir bébé pour le voir grandir, ce qui a été mon cas. Enfin, il y a l’animalerie.

Je vous avoue que j’ai vraiment tout étudié : les élevages, les différentes animaleries parisiennes et même les offres sur Le Bon Coin et autres sites de bonnes affaires entre particuliers. Je vous passe les détails de toutes les péripéties que j’ai pu traverser, avant de finalement atterrir à l’Oisellerie du Pont Neuf, qui se trouve sur les quais parisiens, en plein cœur de Paris. (18 quai de la Mégisserie – 75001 Paris – 01 42 36 42 01 – leur site en cliquant ici).

Je vous avoue qu’après avoir essuyé plusieurs échecs dans ma recherche, je suis rentrée dans l’animalerie très peu optimiste et presque « par hasard ». Et je suis tombée nez à nez avec ce petit bout…

COMMENT NE PAS CRAQUER ?!?!

Il jouait dans son enclos avec son copain bouledogue français et un petit bichon. Il avait l’air un petit peu craintif, mais il m’a tout de suite regardée quand je me suis mise devant lui et m’a lancé ce petit regard si mignon et si triste qu’ont les carlins. Et j’ai su que c’était lui que je voulais.

Le vendeur me l’a mis dans les bras rapidement, il tremblotait comme une feuille (en plus ce jour là, l’animalerie était particulièrement bondée). Mais il s’est détendu petit à petit et même s’il restait relativement craintif, il a compris que je ne lui voulais pas de mal. Impossible de le reposer et de repartir sans lui, j’ai donc entamé la procédure d’achat pour pouvoir repartir au plus vite avec lui et commencer notre nouvelle vie tous les deux !

En animalerie, les chiots sont vaccinés, pucés et vermifugés. Mon petit chiot d’amour coûtait un peu moins cher que le prix initial de 1250€, car il avait un léger petit souci de santé (rien de grave !). Cela m’a encore plus confortée dans l’idée que c’était vraiment celui-là que je voulais ! Je l’ai donc adopté pour la modeste somme de 980€. (ça pique, mais c’est un investissement pour plusieurs années !)

Le vendeur vous fait ensuite choisir votre règlement. L’avantage de cette animalerie (ce qu’il n’est peut-être pas possible en élevage) : vous pouvez régler en 3x par chèque, en 4x par carte bancaire, ou tout d’un coup.

J’ai récupéré les divers documents que m’a remis le vendeur : le passeport (européen) du chiot, lui servant aussi de carnet de santé, un certificat vétérinaire attestant de la vaccination du chiot, une attestation de vente, une fiche d’informations sur la race du carlin et enfin quelques conseils pour démarrer la vie avec son chiot (dont je vous parlerai probablement dans un autre article !).

J’ai également acheté une laisse et un harnais (je trouve cela plus confortable pour les chiens qu’un collier), un sachet de croquettes (marque Royal Canin, qui était ce à quoi il était nourri à l’animalerie) et nous voilà partis tous les deux pour de nouvelles aventures !

Quel prénom ?

« Si votre chien possède un pedigree, vous êtes dans l’obligation de choisir pour votre compagnon un nom qui commence par la lettre qui correspond à son année de naissance. Si ce n’est pas le cas, faites comme bon vous semble. Cette règle a été instaurée pour mettre de l’ordre dans le « Livre des origines », registre d’état civil canin depuis 1885. C’est en 1926 que la Société centrale canine, chargée de tenir à jour le registre « LOF », met en place ce système de lettrage pour simplifier la consultation. En 1973, la Société centrale canine supprima les lettres jugées difficiles car trop restrictives dans le choix des noms. Furent alors éliminées les lettres K, Q, W, X, Y et Z, réduisant à vingt l’alphabet des noms canins. » (source : L’école des chiens, ici)

Mon chiot ne possède pas de pedigree, puisque je l’ai choisi non LOF. Cependant, je trouvais ça mieux de respecter la lettre de l’année en cours. Officiellement, il est né fin décembre, donc en 2017, année des N. Mais j’ai préféré considérer que son prénom commencerait par un O. J’ai hésité entre trois prénoms : Oreo, Orion et… Oscar. C’est OSCAR qui l’a emporté ! En effet, je trouvais que cela lui allait parfaitement ! Et je ne regrette absolument pas mon choix, puisqu’il le porte vraiment très bien !

Voilà pour l’arrivée d’Oscar dans ma vie ! Je ne regrette absolument pas ce choix et c’est un vrai bonheur au quotidien. Il a 5 mois depuis le 21 mai et c’est une source de joie intarissable. Il a beaucoup d’énergie et il est très curieux ! Mais c’est une race de chien vraiment super.

Je reviens rapidement avec un nouvel article pour vous parler de son arrivée à la maison 🙂

J’espère que cet article vous aura plu ! N’hésitez pas à me partager vos propres expériences avec vos chiens ou autres animaux, d’ailleurs !

Je compte vous partager régulièrement les épisodes de la vie d’Oscar (nouvelle catégorie sobrement intitulée : Oscar) sur son environnement, ses soins, son éducation… Si cela peut aider certains d’entre vous 🙂

A très vite !

Ségo

 

 

Une réponse à « Un nouveau venu à la maison ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *